Super Workaholic Girl

Super Workaholic Girl


C’est une super héroïne Stakhanoviste mue par son amour immodéré du travail. Inspirée à la fois par les conceptions du travail soviétiques et les techniques managériales néolibérales, ce personnage questionne la notion de productivité.
Self made woman hyper compétitrice, elle se lance des défis absurdes, souvent des édifications d’œuvres monumentales qu’elle compte bien mener à leur terme (reconstruire la Sagrada Familia en bouchon de champagne à échelle 1, bâtir une réplique de la Cité Radieuse en crochet, également à échelle 1…). Personnage de performance, elle est aussi une figure de l’artiste au travail, plus précisément du sculpteur face à une œuvre monumentale.

Lorsque ce personnage n’est pas occupé à construire (et à échouer) ces constructions monumentales, elle ne peut rester inactive et occupe son temps à élaborer des points de croix et des œuvres en crochets, travaux d’aiguilles
minutieux et chronophages. Ces menus ouvrages convoquent toute une imagerie liée à la figure de l’artiste au travail et du Stakhanovisme sous toutes ses formes.